browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

1556eme jour de captivité…

Posted by on 18 février 2017

La morue a son arrivée… ah ben oui ici il fait pas 35 degrés, on fait moins sa maline !

1556eme jour de captivité.

Cela fait maintenant 17 jours que l’autre crétin poilu est revenu en France. Cet imbécile a monté un Blog qu’il a appelé « les vacances de Gros Chien », il a juste pas compris que c’est pas lui qui écrivait toutes ces âneries… Il est deja pas capable d’ouvrir une porte, vous le voyez écrire un blog sur une tablette ? Putain que c’est con un chien !!

Pour en rajouter, il s’est ramené avec une Malgache qui pue le chien ramassé entre deux poubelles et un caniveau et qui a un sourire permanent que si elle était pas con comme ses pattes me filerait la flippe !

La premiere fois que je les ai vu, j’ai pété un cable et l’autre imbécile m’a coursé jusqu’à la chatière… Merci à l’inventeur de la chatière et des gros culs des chiens… Putain que c’est con un chien…

Jusque là j’étais encore tranquille, je devais faire bon gré mal gré avec l’autre gamin moustachu et le repris de justesse du sud, ça se passait plutôt bien. La gérante est sympa, on a croquette à presque-volonté, des sorties régulières et le petit personnel est pas trop mal en terme de confort nocturne.

Papa avec les deux clebs, qu’est ce qu’il peut bien leur trouver merde !

De temps en temps on a la visite d’un inspecteur qui se trimballe toujours avec son baltringue de clébu qui pisse partout, on se planque ou on lui file un coup de griffe dans le cul et tout se basse bien… Il vient plus trop chercher la merde le nain poilu, c’est un caractériel mais courageux comme une vache…. Putain que c’est con un chien…

Mais là, non, …. trop c’est trop…

Oui je sais, c’est papa, il m’a filé le bib’ trois fois par jour pendant que mes frères et soeur crevaient la gueule ouverte bouffés de l’intérieur par les vers à cause de notre mère alcoolique et toxico. Oui je sais qu’il nous a nourri toutes ces années et qu’on lui doit tout…

Je suis passé sur le déménagement en 2010 ou on s’est retrouvés paumés à la campagne sans une poubelle digne de ce nom à des kilometres à la ronde, j’ai fais le deuil de celles du Buffalo. J’ai surmonté le décès tragique du frangin des suites d’un cancer fulgurant.

Je suis passé sur l’arrivée dans la nouvelle maison,de l’autre couillon amateur de bâtons avec un Q.I. d’huitre bretonne qui sait pas jouer en silence et me vraque mes siestes,  sur l’arrivée de T.C. (prononcez « ti-ssi », cherche pas, c’est de l’anglais) pour combler le manque de calins et de ronron de Mica (c’est certainement pas moi qui allait m’y coller, je veux bien faire un effort mais faut pas déconner non plus !), j’ai même surmonté la mise en internat pendant 4 ans avec une visite annuelle !!

PUTAIN, 4 ans, merde quoi !!

Ca respire pas l’intelligence tout de même…

Et là, non seulement ils ont emmené le crétin avec eux à l’autre bout du monde en me laissant avec la marâtre et le benêt, mais en plus ils ont marié le clebs et ils me ramènent la femelle qui va avec !! Heureusement qu’ils lui avaient coupé les roustons avant de partir, manquerait plus qu’on me refourgue la progéniture en me prenant pour « tatie Joe » !

Non mais j’vous jure…

1556eme jour de captivité….. et ils peuvent pas me foutre la paix non ? Parquée à l’étage avec droits de sortie limités, croquettes trois fois par jour, mon odeur lavée des coussins de manière régulière (je connais, c’est de la guerre psychologique, mais ils ne m’auront pas, je continuerai a vomir dessus) et comme seule compagnie les deux imbéciles que se sont fait choper l’un pour vagabondage  (Muscat, un nom d’alcoolique) et l’autre pour empiffrage abusif de croquettes… je vous dis pas la conversation !!

Comme ils voient que je craque pas, ils me remettent les deux corniauds dans les pattes, de la guerre psychologique encore et toujours, et histoire d’en rajouter une couche ils me truffent deux batards, même pas des purs-sangs !! Moi, avec la plèbe des rues, des roturiers, d’la populace prolétarienne canine… ils m’auront pas…

Ca doit pas etre bien compliqué… une marche ratée et hop…

J’ai un plan… l’escalier est traître… la grosse morue s’est vu installer un collier électrique pour amuser les humains, faut que je récupère la télécommande et que je pirate la fréquence…  je pourrais lui cramer les poils une bonne fois pour toute et la renvoyer dans sa colonie, ça devrait mettre le bordel dans les geôles et calmer tout le monde… suffira de trouver un baton pour tromper l’autre et l’occuper une vingtaine de minutes pour que je puisse m’éclipser discrètement et, avec un peu de chance, y en a bien un qui se cassera la gueule dans les escaliers….

Bon, je vais aller poser une crotte bien placée, ça va me détendre…. en attendant que le gros se remette à écrire une connerie, au moins vous aurez appris quelque chose avec moi…

Me remerciez pas, c’est gratos, et si vous passez dans le coin, oubliez pas d’accélérer, vous me rendrez peut être service !

J.

Comments

Laisser un commentaire