browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Weekend d’enfer

Posted by on 17 septembre 2012
Copie d'écran de l'annonce pour louer la maison

Voici l’annonce parue dans le journal des niches humaines

Ca fait un moment que je n’ai pas piqué la tablette à Bâton mais la semaine a été chargée, j’ai été tout débordé à nettoyer chez moi, trouver des adoptants pour mes puces et mettre ma niche à louer. D’ailleurs Baballe et Bâton ont eu la même idée et ont mis la leur en location aussi !!

Du coup j’ai pris du retart à patouner mes activités du weekend mais je vais me reprendre c’est promis, « niche de bois, niche de fer, si j’ment c’est l’chat qu’j’enterre ! »

Alors, le weekend d’avant (il y a quinze dodos donc), on a eu un weekend d’enfer ! ça a été de la baballe atomique tout le weekend, tellement crevant que j’en ai dodoïsé toute la nuit comme un chat qui n’a rien fait de sa journée !

Le soir de vénus (les humains appellent ce jour « Vendredi »), des amis de Baballe et Bâton qu’ils voient régulièrement dans la « Niche-ou-l’on-crie-beaucoup » sont venus pour boire et manger sur la terrasse.

La  « Niche-ou-l’on-crie-beaucoup » c’est comme celle ou on a été il y a quelques temps (j’en parlais dans un post précédent ici) aussi appelé un « Dojo » chez les humains.

Bâton et moi au concours de dressage

Bâton et moi au concours de dressage

Ils ont aussi passé la soiré à regarder des photos d’un village lointain appellé « Cuba » connu pour ses fabriques de bâtons que l’on ne lance pas (il semblerait qu’une coutume étrange fait qu’on les fume plutôt que de les lancer) et on boit des gamelles d’un breuvage étrange qui fait rire appellé « Mojitos ».

Le lendemain matin (vous avez vu, je fais mon malin, je parle l’humain !! mais en fait ça veut dire « après un dodo ») on a été au cours d’éducation des humains (j’ai déja abordé le sujet ici pour ceux qui suivent) comme tous les jours (sauf ceux ou on y va pas, c’est à dire le reste du temps). Ce cours était particulier car à la fin il y avait un concours de dressage. J’ai fini premier au chrono (rien ne bat un groschien en vitesse pure !!) mais quatrième au classement général car mon humain à fait une faute il semblerait.

Je veux pas faire le mauvais perdant mais tout ça était bien louche, il y avait 4 juges, dont trois humains… Comment voulez vous avoir un jugement équitable avec un partage pareil !!?

C’était bien sympa je dois dire, après toutes ces émotions on a laissé nos humains jouer ensemble autour du buffet pendant qu’on causait de choses sérieuses dans notre coin, nous avons d’ailleurs eu une très intéressante conversation sur l’évolution de l’aérodynamisme du bâton comparé à celle de la baballe en fonction de la quantité d’eau présente dans l’air, mis en conjonction avec le fondement même de l’existence de la sainte gamelle….

Ebly, la Maïté d'Orange

Ebly, la Maïté d’Orange

Après tout ça, nous avons pris la machine à promener et nous sommes allés rendre visite à Ebly, une grande copine à moi du coté de La roche (pas qu’on se connaisse beaucoup, elle fait juste deux fois ma taille !! c’est un peu la Maïté canine de par chez nous…). Nous avons passé la soirée à converser et à jouer au Bâton après avoir mis nos humains à table. Les humains ça mange beaucoup, au moins trois fois entre chaque dodo, des fois plus !! (et qu’est ce que ça peut vider comme gamelles de liquides !!).

Nous avons profités de l’hospitalité de Ebly pour passer la nuit sur place dans sa grande niche (elle a d’ailleurs fait refaire la cuisine aux humains et a une place très confortable pour ses gamelles, qui sont posée dans un très joli support en métal du plus bel effet… un petit coté new-age zen de voir ces deux gamelles dans cette grande cuisine, c’est très classe !! Faut que j’en parle à mes humains !!).

Ebly, les humains et moi en ballade au Parmelan.

Ebly, les humains et moi en ballade au Parmelan.

Le lendemain, après un bon dodo, on a emmené nos humains se promener au Parmelan, mais Bâton qui s’était trop goinfré de croissants le matin (tel le chat Benêt avec ses croquettes) a eu un peu du mal à suivre, alors on a fait un pause avant de redescendre et d’aller le poser pour une gamelle « Polente-escalope » chez un vendeur de gamelles local.

Nos humains ont encore bien mangé et bien bu avant de finalement redescendre à notre niche à nous !! comme il est bon de rentrer chez soi… enfin !!

Voila, je vais retourner à mes croquettes, demain je vous expliquerais comment on fait les chiots… ou pas.

Comments

6 Responses to Weekend d’enfer

  1. Ebby, Maïté des hauteurs

    Salut Gros Chien, tu peux dire à Baballe et Baton que moi c’est Ebby ! T’as encore un peu de boulot avec eux, ils sont pas encore bilingue wawawouff on dirait !
    Moi aussi j’ai passé un super moment avec toi, copain petit format :-p
    Grosse lechouille à toi, à Baton et à Baballe, je vais promener mon humain

  2. GrosChien

    Oups… pardon ma grosse, euh, je veux dire, pardon ma grande !! C’est de voir tous ces humains bouffer à qui mieux mieux qui m’a embrumé l’esprit avec des références culinaires !!
    Bonne ballade, moi je vais coucher les miens, un pisse mémé et au panier !!

  3. sophie

    Coucou Gros Chien ,heureusement que tu es là pour les promener ,tes 2 humains, et les aérer en altitude car l’air de la « Niche-ou-l ’on-crie-beaucoup » ne régénère pas vraiment ,malgré les envolées de choucas à bec plat qui la fréquente !! Prends bien soin d’eux ,et n’hésite pas à les faire courir avant la gamelle si tu veux finir 1er la prochaine fois !!
    Grosse caresse et « gratt-gratt » derrière la tête !

  4. GrosChien

    Salut Sophie,
    J’essaie bien, d’ailleurs je les ai amené à fort crépuscule ce weekend, c’est au sud des Wastelands près de la Bretonnie (je te mettrais une carte) mais par contre il faut s’habiller bizarrement pour y aller !. Crie-fort étais là mais pas Kenny… vous l’avez bouffé ou quoi le gros ?

    Léchouilles à toi !!

Laisser un commentaire